04 octobre 2007

Je dis la Playstation potable, sans plus...

C'est agréable de n'avoir rien à faire. Après mes six semaines de travail acharné, j'ai une petite semaine de repos avant de remettre le couvert. Je me suis donc lancé plein d'activités, qui demanderait un bon Kage Bushin no Jutsu pour pouvoir toutes être finies. Petit liste des divertissements en cours : j'ai regardé une demi heure de Casino Royal (à ne pas confondre avec Casoni Royal!, qui pourrait être un titre de l'équipe en 1994), suis en pleine lecture de "L'amour dure 3 ans" de Beigbeder (à ne pas confondre avec le bègue pd), et joue à Nervous Brickdown et Drawn to life. Vous voyez un peu tout ce que je mets de côté pour venir vous passer le bonjour? C'est ça quand on a des enfants : les sacrifices...


La PSP nous a étonné. Avec la sortie de Final Fantasy VII Crisis Core au Japon, la portable de Sony a reçu un coup de fouet digne d'Indiana Jones. Avec un nombre de ventes impressionnant qui a laissé sur le carreau toutes les autres consoles, et ce deux semaines d'affilée, la PSP s'est, aux yeux de certains, repositionnée dans la course au marché des consoles portables. Mais bon, aux yeux de certains seulement...

Lors de la sortie de Final Fantasy VII, toute l'industrie s'est pris une claque sur le coin du pif. Avec une aventure exceptionnelle et des graphismes somptueux, le jeu s'est vite imposé comme un chef d'oeuvre, et est devenu un system seller qui a amené la Playstation première du nom là où l'on sait. Depuis ce temps-là, tout ce qui touche de près ou de loin cette épisode de la "saga" (peut-on vraiment appelé saga une série dont les épisodes sont indépendant les uns des autres?) reçoit instantanément l'attention de tous les fans de Séphiroth et Cie (Je n'y ai moi-même pas joué, donc pour les noms des persos, ça restera assez limité...). Depuis quelques mois (années?), on entend les fans réclamer à corps et à cri un remake de ce titre mythique sur console nouvelle génération, alors quand Squix leur amène un complément alimentaire servi sur un nouveau plateau en argent, la résistance à l'achat s'en voit presque intégralement réduite.

Avec la sortie d'une PSP Slim & Lite en même temps que FF VII Crisis Core, Sony se met dans la poche et les fans de FFVII, et les quasi-conquis à qui il ne manquait qu'un léger déclic pour acheter la PSP, à cause de quelqu'un de ses défauts. Sauf que les personnes concernés ont craqué pour la console ou pour le jeu dès sa sortie, et n'ont pas besoin de plusieurs semaines de réflexion pour prendre leur décision. Et on ne compte pas les possesseurs réjouis de PSP qui souhaite juste passer à la vitesse supérieur. Avec tout ce beau monde dans les starting-blocks pour acheter la nouvelle PSP, la sortie de la console était donc couronnée d'avance de succès. Mais sur le long terme...

Je dis que le renouveau de la PSP au Japon n'est que de courte durée. Mise à part FF VII CC et quelques trop rares perles, la console ne possède pas assez de titres forts pour attirer une véritable nouvelle vague d'acheteurs. Les modifications apportés à la console par son itération Slim & Lite sont trop peu nombreuses pour mériter la comparaison avec un phénix renaissant de ses cendres. Les trois catégories susceptibles de craquer pour la console, qui sont celle citées précédemment (les fans de FF, les quasi-conquis et les possesseurs réjouis), se sont déjà précipitées sur le produit à sa sortie, le nombre de vente devrait donc retomber assez rapidement.

Rendez-vous demain pour tirer les premières conclusions, avec les charts japonais de la semaine dernière qui tomberont.

1 commentaire:

oohohoho a dit…

BLAGUE DE L ANNEEE!!!

BLAGUE DE L ANNEEE!!!!!!


AHAHAHAHAHAAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHHAHAHAHAHAH

Casoni Royal! AHHAAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAH