28 février 2008

Je dis qu'il faut vendre du temps de cerveau à Coca

Quel match hier soir! Comme vous le savez peut-être, je supporte les clubs du foot du coin, mais j'ai une petite préférence pour Lens, tout simplement parce qu'ils ont été sacré champion de France à l'époque où j'ai commencé à suivre le foot (effet coupe du monde, tout ça). Et la rencontre d'hier était vraiment génial, avec une grande leçon de bravo football, des pelletées de but (9 en tout) et évidemment la victoire de Lens à la clef. Après tant d'émotions, comment ne pas avoir envie de jouer à FIFA? Je me suis donc fait quelques matches. FIFA a certains problèmes d'IA comme tout jeu de foot, mais hier j'ai eu le droit à un exceptionnel concours de circonstance. Un attaquant adverse part seul au but. Il déclenche une frappe dans la surface que j'essaye vainement de contrer avec le défenseur le plus proche, encore trop loin pour inquiéter l'attaquant. Le ballon part comme une fusée pleine lucarne pendant que mon défenseur éclate le joueur adverse. Le ballon rentre dans le but, et l'arbitre siffle ... penalty! Quel busard! En plus, j'ai blessé l'attaquant et le défenseur ne se prend qu'un carton jaune. Au moment de tirer le pénalty, qu'est-ce que je vois? Que le tireur n'est autre que le blessé, espoir supplémentaire d'arrêter le but. Malheureusement, je n'arrête pas le pénalty, et l'adversaire ... tire sur le poteau, avant que je puisse dégager. Quelque chose de magique était présent hier chez moi.


La dernière fois, je discutais avec mon frère de l'absence de véritable émission de télé sur les jeux vidéo. Dans notre jeunesse, il y avait Télévisator 2 sur Antenne 2 qui passait des mangas et tenait au courant de l'actualité vidéoludique, mais aussi Micro Kid's sur FR3. Et depuis cette époque, pas d'émissions majeures à signaler. Il y a bien en ce moment Next Gen sur Virgin TV, mais ça reste très succinct et artificiel. Alors pourquoi ne pas envisager l'arrivée d'une émission de fond sur les jeux vidéo?

Avec la PS2, la DS et l'explosion récente de la Wii, les jeux vidéo deviennent un média majeur, ou sont tout du moins en train d'accéder "officiellement" à ce statut grâce à une reconnaissance de plus en plus importante de la part du grand public, qui prend conscience que ce n'est plus un loisir réservé aux enfants. Avec cette augmentation de l'audience ludo-numérique, pourquoi les grandes chaînes ne se lancent-elles pas dans ce François filon qui attirerait la cible tant désirée des 15-24 ans, et plus encore (faut pas déconner, je suis sur le point de sortir de cette fourchette...)?

Je ne parle pas d'une émission qui parlerait uniquement de l'actualité et des tests des jeux de la semaine, mais qui organiserait aussi des débats autour du jeu, avec pour but de fédérer la communauté des joueurs, mais aussi d'éclairer les autres téléspectateurs sur ce divertissement encore trop diabolisé. On sait de source sûr maintenant que des millions de français jouent régulièrement aux jeux, et une telle émission a dorénavant sa raison d'être. Sur France Télévisions par exemple, qui semble être le groupe qui allie le plus modernité et culture. Mais comme diraient certains : "Tout n'est pas si facile pour le Suprême"...

Le premier problème est la cible même. Si les grandes chaînes souhaitent faire de l'audience auprès des 15-24 ans, c'est parce que c'est une génération qui leur échappe depuis l'explosion d'Internet. Tout ce que l'on veut savoir, on l'a sur le net avec des blogs, des sites, des émissions et des podcast à ne plus savoir qu'en faire, et ce accessibles à tout moment. Mais alors, l'arrivée d'une émission sur le sujet est une raison de plus pour contrer cette explosion, non?

Comme vous vous en doutez déjà, non. Car le principal problème selon moi est le temps : il est encore trop tôt pour diffuser une émission de fond sur les jeux la télévision. Bien sûr, le public est de plus en plus réceptif et évidemment les softs se vendent de plus en plus, mais notre loisir n'est pas encore suffisamment ancré dans notre culture pour espérer avoir les honneurs de cette mourante qu'est la télévision, qui a l'avantage d'être connu de tous et simple d'utilisation (puisqu'assez vieille pour être devenu une seconde nature). Beaucoup de critiques injustes traînent encore dans l'air, et tant qu'elles ne disparaîtront pas en grande partie, signe de l'évolution des mentalités, une telle entreprise n'est pas possible, surtout sur le service publique. La génération Wii en est encore à ses balbutiements, et il faut encore 1-2 ans avant qu'allumer une console soit un réflexe.

Je dis que les esprits sont encore trop échauffés par le débat autour de la pratique des jeux vidéo pour espérer voir une émission de fond sur le sujet, dans l'immédiat en tout cas. De plus, la concurrence d'Internet n'aide pas forcément les grandes chaînes à tenter l'aventure, à moins que ce ne soit l'absence de prise de conscience de ce que sont en train de devenir les loisirs ludo-numérique. Quoiqu'il en soit, il y a de la place pour une émission intelligente, un public pour, ne reste plus qu'à attendre que la volonté de certains aide à monter un tel projet. Perso, je veux bien, mais j'ai piscine...

2 commentaires:

Hell Pé a dit…

Y'a pas seulement le souci du manque de maturité du public : y'a aussi, outre le danger évident de sombrer dans la publi-information (déjà qu'on parle d'indépendance des médias JV sur le Net, alors à la télé...), le fait que la télé hertzienne se branle en grande partie des 15-24 ans à l'heure actuelle. Une fois qu'on est sortis des terrains convenus de la Star Ac, des NRJ Music Awards et des mags people sur M6, il ne reste plus rien. Les émissions de musiques actuelles ont toutes disparues, celles de cinéma, quand elles ne se résument pas à un défilé de bandes-annnonces, passent à des heures impossibles... Je serais déjà jouasse de voir du rock à la télé, avant de daigner réclamer une vraie émission de jeu vidéo (et non une collec' de trailers Flash commentés par un jeunot mal renseigné).

Pigiste a dit…

Je ne pense pas qu'il s'en branle des 15-24, au contraire, mais ils ne savent pas quoi faire parce que cette génération leur échappe (à cause d'Internet, à cause du format des émissions, à cause de la différence culturelle,...)