05 décembre 2007

Tu sauvegardes et tu vas faire tes devoirs!

Ça y est, chiens écrasés s'est mis à l'heure de Noël. Je vous l'accorde, le bonnet est un peu ridicule, mais je n'arrive pas à lui donner la puissance de celui du père avec mes capacités graphiques plutôt nulles. Bah, le principale, c'est que vous n'oubliiez pas de m'envoyer des cadeaux le jour J.


Transi : amoureux transi, c'est le genre d'expression que j'entends souvent, mais sans connaître le sens exacte, la subtilité. Et là où je pensais tenir un moyen de décrire quelqu'un de fou amoureux, il s'agit en fait d'un amoureux timide.

Grand-guignolesque : Digne du grand-guignol, d'une horreur bizarre. Ben merde, moi qui pensait que ça voulait dire d'une folie absurde, je m'étais trompé et dans le nom et dans l'adjectif. Exemple : Clive Barker's Jericho est définit comme tel dans le dernier Joypad.

Superfétatoire : superflu, inutile. Tout simplement. Sauf qu'il y a ce petit côté j'me la pète plutôt sympa pour faire bien en société. Exemple : Shooter dans un mort, c'est superfétatoire et grand-guignolesque.

Contigu : attenant, voisin. Je l'avais déjà cité dans un précédent "Tu sauvegardes et bla bla bla", mais j'espère me le graver en tête comme ça.

Tripot : Maison de jeux. Donc c'est pas un bordel... Enfin, un bar à putes ... euh .... une maison close. Mais il ne faut pas oublier la petite connotation péjorative, qui le situe dans la catégorie des maisons de jeux mal famées. Exemple : les casinos clandestins dans les films de mafieux.

Réprouvé : Personne rejetée (paria quand il l'est par la société, damné quand c'est par Dieu). Exemple : John Romero, à une époque pas si lointaine...

2 commentaires:

WOIB a dit…

un amoureux transit par contre est un amoureux qui mange des all-bran.

Pigiste a dit…

ahahahaahahhahaahahhahah

et dire que je n'avais même pas pensé à l'amoureux transit...