22 janvier 2008

Le mardi, c'est permis de douter

Piece of cake. Hier, j'ai fait un poker et j'ai gagné les doigts dans l'orifice de votre choix. Je peux grandement remercier mon insolente chance, qui m'a valu des remarques m'assimilant à un cornu habillé en jaune. Un cocu, quoi. Mais ce genre de remarquer me glisse dessus sans m'atteindre. Et puis avec 5€ de plus en poche, je suis le roi du monde, non?


Patapon me donne très envie. Même si il semblerait qu'il y ait une phase tactique, domaine dans lequel j'excelle en nullité, l'univers graphique et sonore sont trop alléchant pour faire l'économie de l'achat. Surtout à 20$, et donc vraisemblablement 20€. Atendez, 20$?!?

L'industrie du jeu vidéo est comme le reste : c'est un marché duquel profite une poignée d'actionnaires pour arrondir les fins de mois de quelques dizaines de générations. Et c'est sur les jeux que ces derniers se font de l'argent. C'est pour cela que les softs restent à des prix élevés : c'est la principale source de revenu de l'industrie. Avec cette donnée en tête, le tarif réduit de Patapon ne vous interpelle pas?

Pourquoi, ô grand pourquoi Sony sortirait un jeu à 20$, alors que le prix traditionnellement étiqueté sur un jeu PSP est 50$? Si le titre hérite de ce tarif, c'est bien sûr parce qu'il n'a pas coûté cher à produire, et que sa commercialisation au tarif habituel gèlerait les ventes (typique des jeux "légers", sauf ceux sur Wii...). À ce moment, le doute est installé.

Parce que les raisons pour qu'un jeu n'ait pas coûté cher à produire sont multiples et généralement de mauvaise augure. Pêle-mêle, on peut citer : soft bâclé, durée de vie plutonienne (à l'échelle de l'univers), concept limité, fun absent,... Raisons d'une baisse de prix qui justifieraient également la peur de Sony de voir le titre rester en rayon. Et d'un seul coup, Patapon perd de son sex-appeal, encore plus que le jour où la composante stratégique a été dévoilée.

Effectivement, j'exagère à l'extrême car il est plus probable que le jeu soit juste un peu limité, et que ce soit l'habillage qui nous retienne dans son monde (syndrôme Assassin's Creed). Et puis, on a déjà vu bon nombre de jeu au concept simple mais à l'addictivité élevée (Tetris, jeu du serpent,...). Je préviens juste que le jeu pourrait être une déception.

Comme d'habitude, je suis méfiant, mais rien que pour les musiques, je risque d'acheter le jeu. Je suis faible.

4 commentaires:

Brice a dit…

Je l'ai en import jap et honnetement

Bwarffffff

Pas de quoi casser 3 pattes à un canard

C'est pas une bouse mais ça vaut pas plus de 12...

Enfin moi ce que j'en dis...

Pigiste a dit…

"C'est pas une bouse mais ça vaut pas plus de 12..."

tout est dit

Hell Pé a dit…

C'est pas un soft français Patapon à la base ?

Brice a dit…

Le mec qu'a fait le coté graphiste est français je crois mais a part ça c'est tout

Le reste est très dans l'esprit nippon.