08 avril 2008

Le mardi, c'est permis de reculer pour mieux ... reculer

Je ne vous ai jamais parlé de "tout le monde veut prendre sa place"? C'est le jeu présenté par Nagui qui passe le midi sur Antenne 2. Je suis cette émission depuis le début, et je dois avoué que je suis un fan. Enfin, peut-être pas un fan, mais un grand amateur. Mais depuis quelques semaines, chaque émission se solde par de l'énervement, tout simplement parce que le champion du moment (oui, il y a un champion qui reste tant qu'il gagne) est insupportable. Enfin, certains l'apprécient, d'autres ne l'aiment pas, mais les personnes de goût font évidemment parti de cette deuxième catégorie...

C'est l'une des rares personnes au monde qui mérite de ma part un "caméra". Le "caméra", c'est un concept que m'a inspiré Cristiano Ronaldo, qui consiste à filmer, avec une caméra qui prend des centaines d'images par seconde, un coup de poing que je mets à une personne qui m'énerve, pour ensuite me repasser les images et me délecter de ce ralenti. Je sais, c'est violent et ce n'est pas mon genre, mais l'imagination est là pour faire ce que l'on ne ferait jamais, non? En tout cas, le "caméra" est tout le concept d'une vidéo qui tourne actuellement sur le Net, mais j'y ai pensé lors du premier match de Ligue des Champions entre Lyon et Manchester d'il y a quelques semaines, avant même que la-dite vidéo fasse le tour du monde numérique. En même temps, je dois être loin, très loin d'être le premier à y avoir pensé...



Hier, il y avait une émission sur la mémoire sur France 3. J'ai beau avoir 24 ans, un programme de vieux sur une chaîne de vieux, ça me fait craquer et j'ai donc regarder le programme. On n'a pas réellement appris de nouvelles choses (c'était plutôt un rassemblement de tout ce que l'on voit par petit bout régulièrement), à part peut-être les super memory boys and girls (je ne me rappelle plus le véritable nom) qui apprennent inconsciemment tout ce qu'ils voient, genre des livres entiers. Mais ce n'est pas ce qui a retenu mon attention.

Un évènement particulier s'est produit. Au vu du sujet de l'émission, j'aurais dû me douter qu'on allait y avoir le droit... Vers le milieu de la soirée, un chroniqueur de l'émission s'est ramené sur le plateau avec une petite fille de 10 ans et .... une Wii et une DS. Evidemment. Mis à part la nullité du chroniqueur, il y a deux-trois choses qui m'ont chiffonné.

Tout d'abord, sa définition de la Wii et de la DS. Les qualifiant dès le départ d'ordinateurs (bienvenue dans les années 80), il n'arrange rien en disant que "ce sont les ordinateurs que tous les enfants s'arrachent".

...

OK, c'est vrai que les enfants se l'arrachent. OK, le chroniqueur ne devait pas être bien loin de la soixantaine, et donc peu touché par l'industrie vidéoludique. Mais cette remarque m'a mis une bonne claque dans la tronche en me rappelant que beaucoup trop de monde associe encore jeux vidéo et enfance. J'ai été vexé parce que je croyais que l'on se rapprochait à grand pas d'un jeu vidéo considéré comme un divertissement à part entière, et je me rends compte que ça n'arrive pas si rapidement que ça. J'ai aussi peu apprécié le manque flagrant de travail de la part du type qui, ça se voyait, avait préparé le sujet à la hauteur de l'intérêt qu'il lui portait, à savoir peu. Mais bon, c'est pas comme si on n'était pas habitué...

Ensuite, ils ont demandé l'avis des médecins sur ces nouveaux moyens de travailler sa mémoire. Et là où ils auraient pu se contenter de dire que ça ne fait pas travailler plus qu'un autre moyen, mais que le côté ludique et interactif peut aider certaines personnes à se plonger dedans, ils ont bredouillés une réponse incompréhensible qui faisait plus ressortir leurs mépris pour le média plutôt qu'un véritable avis médical. Deuxième claque en 5 minutes.

Moi qui vit dans le monde des bisounours (sûrement à cause des jeux vidéo...), je pensais que la reconnaissance des JV avançait à pas de géants ces derniers temps, alors qu'en réalité, les gens considère encore l'industrie comme une usine à divertissement pour les enfants qui lorgne du côté des adultes juste pour leur fourguer des logiciels ludo-éducatifs. Mais quand est-ce qu'il comprendront que ce n'est ni plus ni moins qu'un autre moyen de s'amuser avec le cinéma, le sport, la télévision, la lecture,...?

Hier soir, on a juste gagné une chronique médiocre et bâclé qui ressemblait à une campagne de pub involontaire pour Nintendo plutôt qu'autre chose...

2 commentaires:

Hell Pé a dit…

Marrant en effet, c'est soit ça, soit des journaleux qui s'arrêtent à tout ce côté racoleur emprunté au markéting hollywoodien dont abusent les éditeurs depuis quelques années, pour aboutir à des conclusions comme "les JV c'est pour les puceaux" ou "les JV c'est une fabrique à super-soldats". Mais je suis certain qu'on fera pire dans pas longtemps...

Pigiste a dit…

Maintenant que les jv commencent à vraiment percer, c'est clair que l'on peut s'attendre prochainement à une sorte de Pearl Harbor des détracteurs du média